mardi 11 juin 2019

VOTRE EQUIPE CFE-CGC RENOUVELEE ET QUI INNOVE POUR DEFENDRE VOTRE POUVOIR D’ACHAT

Mardi 11 juin 2019

POUR DEFENDRE VOTRE POUVOIR D’ACHAT VOTRE EQUIPE CFE-CGC INNOVE !

MISE EN PLACE D’UNE SURCOMPLÉMENTAIRE SANTÉ FACULTATIVE

Dès à présent, consultez la page : www.ociane.fr/SNEPIE.CFE-CGC

UNE EQUIPE CFE-CGC RENOUVELEE ET PERENNE

pour vous accompagner dans toutes les transformations de l’Entreprise en prenant en compte vos intérêts et vos attentes, avec une vision moderne sur la durée, grâce à la diversité de nos candidats

VOS CANDIDATS CFE-CGC AU COMITE SOCIAL ET ECONOMIQUE

CFE-CGC CN EQUIPE RENOUVELEE 190610

NOTRE VOLONTE :
Plus de flexibilité et d’autonomie en adéquation avec des objectifs réalistes, partagés et atteignables
Ω Elargir l’accord télétravail
Ω Supprimer les fermetures annuelles imposées par la Direction
Ω Défendre le maintien du vendredi après-midi

Garantir la gestion des emplois et les parcours professionnels
Ω Atteindre un niveau d’embauches compatible avec la tenue de nos engagements contractuels
Ω S’assurer du recrutement, de la formation et du transfert des compétences avec un niveau de charge adapté
Ω Prôner la mise en place de nouveaux modes de reconnaissance

Améliorer et moderniser les outils de communication
Ω Déployer de nouvelles méthodes de travail à distance
Ω Développer un outil de géolocalisation des espaces de travail, afin de mieux se repérer (bureaux, salles de réunions…)
Ω Mettre en place des groupes de réflexions d’utilisateurs de nos outils (Concur, GCRM,…)

Activités sociales et culturelles
Ω Vous consulter afin de s’adapter à vos attentes (délai de dépôt  des dossiers, séjours balnéaires d’été, nombre minimum de nuitées…)
Ω Appuyer la demande de mise à disposition de locaux pour les activités sportives et la détente
Ω Elargir les moyens d’information du CSE/CE : twitter

mercredi 5 juin 2019

CHSCT DMS & AVS: Démarche BEST



DEMARCHE BEST

Lancée chez AVS France, cette démarche concerne aussi les salariés DMS Campus Bordeaux appartenant à des équipes mixtes AVS + DMS.

Des risques psychosociaux (RPS) nous sommes passés à la Qualité de Vie au Travail (QVT) ; les consultants en communication ont encore frappé pour trouver un nouvel acronyme faisant disparaitre toute notion de souffrance au travail afin de favoriser un business des plus rentables : Le Bien Etre et la Satisfaction au Travail (BEST J).

Thales pour suivre la mouvance s’est donc rapproché d’une start-up qui a développé une plateforme appelée WITTYFIT ou « l’innovation managériale au service de vos performances » qui est le pivot de la démarche BEST.

Dans cette démarche BEST, la participation de chacun est basée sur le volontariat (soyez vigilants sur les discours qui vous seront passés) et les managers ont un rôle central en devant:
  • S’approprier la démarche
  • Planifier les réunions de restitutions
  • Partager avec leur CODIR (donne de la puissance à la démarche….)

Bien évidemment la population des managers récupère une activité supplémentaire pour laquelle la Direction indique qu’elle ne génère pas de surcharge de travail…permettez-nous d’en douter !!

La démarche BEST basée sur cette plateforme WITTYFIT a été « expérimentée » pendant 12 mois par la DRH AVS sans y associer ni CHSCTs ni service médical, ce qui constitue déjà une alerte !


Vos CHSCTs ont alors mené une enquête approfondie sur cette plateforme et il en résulte que c’est effectivement un outil de management qui prend en compte la (non)satisfaction des salariés au travail pour répondre à un certain nombre de leurs problématiques afin d’améliorer la productivité de l’entreprise. Il ne s’agit en aucun cas d’un outil de prévention des risques psychosociaux.

Cette plateforme choisie unilatéralement par la Direction se substitue à l’enquête Preventis qui, elle, était dédiée à l’évaluation des risques psychosociaux.  Nous tenons ici à vous rappeler les garanties qu’apportait Preventis:
  • Cabinet neutre extérieur, traitement par des experts
  • Une Comparaison avec un panel d’autres entreprises
  • Une Comparaison avec d’autres sites Thales
  • Une Couverture des facteurs de risques psychosociaux au travail (COPSOQ)
  • Une analyse multidimensionnelles (Métiers / Familles Professionnelles / Directions / Age / Sexe)
  • Une communication des résultats de cette enquête à l’ensemble des salariés
  • Une implication du service médical et du CHSCT dans l’analyse et l’exploitation des résultats
  • La mise en place de plans d’actions
  • Un taux de participation qui permettait de couvrir tout l’effectif en 2 ans et d’assurer pleinement l’anonymat.

Dans la démarche BEST, l’indépendance est rompue et l’anonymat parait précaire puisque c’est la Direction et les managers qui mettent désormais la main sur les résultats (attention aux dérives, soyez vigilants à la chasse aux sorcières).
Le CHU de Clermont-Ferrand, partenaire  de la société Wittyfit, nous affirme avoir validé scientifiquement le questionnaire… mais nous restons dubitatifs sur l’aspect « temps réel » du questionnaire toujours ouvert.
Par ailleurs, les managers sont formés à la chaine et au pas de charge pour animer ces réunions, les indicateurs à restituer ne sont pas encore définis, et nous ne sommes pas convaincus que l’objectif de parler enfin de la qualité du travail, objectif sous-jacent aux Réunions d’Expression Collective prévues dans l’accord QVT groupe, sera atteint.

C’est pourtant au prétexte de devoir tenir les jalons de ces Réunions d’Expression Collective que la Direction AVS décide à marche forcée de déployer la plateforme Wittyfit et sa démarche BEST dès le 3 juin 2019.

Vos CHSCTs ont donc décidé de se dissocier de ce déploiement de la démarche BEST.

Nous espérons que ces éléments vous aiderons à vous positionner en toute connaissance de cause en tant que salariés quant à votre participation à cette démarche. Si vous y participez, exigez que les sujets de fond soient abordés : comment l’entreprise vous permet-elle (ou pas) de faire un travail qui a du sens et que vous jugez de qualité, car c’est à nos yeux les clés principales de la santé au travail.

De notre côté :
  • nous restons vigilants sur le déploiement de cette démarche décidée par la Direction AVS,
  • nous continuons à exiger de nos directions une politique de prévention des Risques Psycho-Sociaux, 
  • ·         nous restons à votre écoute, que vos retours d’expérience soient positifs ou négatifs.

lundi 3 juin 2019

Fin de la période de Transition - Retour sur notre réunion du 22 mai avec l’Inspection du Travail



FIN DE LA PERIODE DE TRANSITION

La période de Transition, qui maintenait l’existence des accords collectifs des Sociétés absorbées (TUS & TMI) s’est terminée le 01 Mai 2019. Mais pour autant rien ne s’est passé depuis !
Nous avons confronté notre analyse avec celle de l’inspection du Travail.

La situation que nous vivons aujourd’hui relève de la décision unilatérale de l’employeur.

Le Code du Travail voudrait que tous les accords de la Société absorbante TSA s’appliquent maintenant à tous les salariés absorbés.

Mais cela ne serait pas pour autant une situation "idéale" : 
-      certains accords de ex-TUS sont avantageux (Convention déplacement mis en place par la CFE-CGC en 1990 !) 
-      les régimes du temps de travail des Mensuels obtiennent la satisfaction des salariés.

Pour maintenir la situation qui a débuté à la fusion le 01 Janvier 2018, la Direction utilise simplement son pouvoir de décision unilatérale et c’est son droit.

Elle continue de faire bénéficier aux salariés des Sociétés absorbés le bénéfice de leurs accords (déplacement, temps de travail, …)  et par cela en maintient l’existence.

L’Analyse de la CFE-CGC
Cette situation n’est pas pour autant la plus satisfaisante, mais elle est légale. Elle n’est pas la plus satisfaisante car elle instaure une inégalité de traitement pour les salariés, sans que cela s’appuie sur un accord collectif. Par exemple, pour les accords de ex-TUS qui sont plus avantageux que pour ex-TSA…
La CFE-CGC à tous les niveaux, société TDMS, Groupe THALES, travaille à trouver des solutions pour faire évoluer les choses. Soutenir la CFE-CGC par son vote, c’est lui donner le poids de signature dans la négociation des accords, et vous représenter à tous les niveaux.

mardi 28 mai 2019

Découvrez vos candidats au Comité Social et Economique de Nungesser


Comité Social et Economique 2019


Notre Vision du Dialogue Social

Chez TDMS, qui peut dire que le Dialogue Social se porte bien ? La faute à qui ? Aux syndicats ? Aux Directions successives de l’Entreprise ? Aux relations souvent empreintes d’objectifs contradictoires ? A des postures bien trop souvent dogmatiques et éloignées de la réalité du terrain ou de l’intérêt des salariés ?

Les causes du malaise sont multiples, complexes et les axes d’amélioration importants :
- Porter nos réflexions novatrices auprès des acteurs de l’Entreprise et promouvoir notre vision moderne de cogestion de cette dernière.
- Resserrer le lien entre les organisations syndicales et les salariés, mieux prendre en compte leur avis au travers d’enquêtes, de sondages.
- Prendre en compte les enjeux économiques et sociaux de l’Entreprise, pour le bénéfice de toutes et tous.
- Respecter les acteurs, leur parole et leur point de vue.
- Faire participer les salariés, les jeunes en particulier, pour être acteur de leur avenir et de leurs droits.

Avec la réforme du Code du Travail par ordonnances, le Comité d’Entreprise (CE), les Délégués du Personnel (DP) et le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) fusionnent en une seule entité appelée Comité Social et Economique (CSE).

Election 2019 CFE-CGC Nungesser Profession de Foi du 13 mai 2019 

CFE-CGC 2018 05 14 The Wall  Fin de la Periode de Transition

PERCO, CET, intéressement : du nouveau et des échéances



CFE-CGC Thales DMS France – Mérignac, le 9 mai 2019 le + syndical Syndical


En 2006, le CFE-CGC a proposé et fait traduire dans un accord un dispositif PERCO (Plan Retraite Collectif). Il présente deux avantages :
·         La fiscalité est allégée sur la sortie en capital ou rente
·         Les versements sont abondés (cf tableau ci-contre)
Le PERCO n’est pas obligatoire, les versements sont libres et permettent à chacun de se constituer un capital retraite qui viendra compléter les dispositifs collectifs dont les pensions risquent malheureusement de diminuer.
Pour 2019, vous trouverez ci-contre le tableau des abondements et le versement permettant de l’optimiser.
Vous pouvez verser sur le PERCO tout ou partie de l’intéressement et de la participation.

Le PERCO 2019

 
ancienneté Thales
taux d'abondement
montant maximum d'abondement
versement optimal
entre 3 mois et 5 ans
50%
287 €
574 €
entre 5 et 10 ans
50%
345 €
690 €
entre 10 et 15 ans
50%
516 €
1032 €
entre 15 et 20 ans
50%
630 €
1 260 €
entre 20 et 25 ans
50%
746 €
1 492 €
entre 25 et 30 ans
50%
860 €
1 720 €
entre 30 et 35 ans
50%
975 €
1 950 €
entre 35 et 40 ans
100%
1 262 €
1 262 €
plus de 40 ans
150%
1 720 €
1 147 €
2 dernières années
(quelle que soit l’ancienneté)
150%
2 694 €
1 796 €

Par ailleurs, la CFE-CGC a fait introduire en 2011 une autre disposition : tout salarié qui manifeste son intention de liquider sa retraite dans les 24 mois à venir peut bénéficier pour les deux années civiles précédant son départ d’un abondement exceptionnel de 150% dans la limite de 2694€. Ainsi, en versant 3592€ sur deux ans à parts égales, le salarié perçoit un abondement de 5388€. Le versement du salarié peut en outre être fait par avance sur l’indemnité de départ à la retraite.


Il peut arriver qu’on change de tranches en cours d’année et il faut savoir que le plafond monte dans ce cas à la fin du mois anniversaire de l’embauche. On peut alors ensuite compléter le versement pour optimiser l’abondement.



CET : attention aux échéances



Le CET fin de carrière est un dispositif en place depuis 2001 qui permet de capitaliser des jours pour partir plus tôt en retraite (en « congés rémunérés »).  Les règles de versements ont été modifiées en 2017 et vous pouvez désormais placer jusqu’à 5 jours de CP conventionnels (dits « autres ») et votre BSO avant le 31 mars  ainsi que 5 jours de RTT avant le 30 juin